Elise Noiraud, à propos de « Pour que tu m’aimes encore » !

« DE L’ENFANCE À L’ADOLESCENCE »…

En 2011, j’ai créé mon premier seule-en-scène : La banane américaine. Ce premier spectacle a marqué le début d’une épopée « autofictionnelle », dans laquelle je tente, en partant de mes propres souvenirs, de tirer le fil de ce qui fait la dimension universelle de ces années de construction de l’individu : enfance et adolescence.

Dans La banane américaine, on suivait les « aventures d’enfance » d’une petite-fille nommée Elise, qui tentait de prendre sa place dans ce monde, entre une mère névrosée, une grand-mère envahissante, une tante hystérique… mais aussi des copains, une maîtresse d’école idéale, et des rêves d’enfants à la taille de son envie irrépressible de vivre.

Dans Pour que tu m’aimes encore, Elise est âgée de 13 ans et demi. Pas 13 ans.  Pas 14 ans. 13 ans et demi, avec ce que ce « demi » a d’importance à cet âge où l’on hésite entre son envie de grandir et sa peur de quitter l’enfance. L’adolescence est un moment paradoxal. Elle est à la fois la période de toutes les perméabilités, donc de toutes les vulnérabilités, mais aussi celle de tous les élans, de tous les désirs. Pour que tu m’aimes encore tente de reconstituer, mot à mot, phrase après phrase, l’histoire que tisse une parole familiale, en se penchant en particulier sur le rapport mère-fille à cette période-clé de la vie.

Le dispositif de jeu est volontairement léger : une comédienne, un plateau nu, quelques rares accessoires. Comme dans La banane américaine, il s’agit, grâce à cette sobriété de dispositif, de laisser émerger quelque chose de très ludique, autant pour la comédienne que pour le public. Quelque chose qui rappelle une adolescente enfermée dans sa chambre, d’où elle fait naître des mondes, par la seule force de son imaginaire, et de son désir.

 

« POUR QUE TU M’AIMES ENCORE » :: Ecrit et interprété par ELISE NOIRAUD

SAMEDI 24 FÉVRIER > Espace Bel Air > 20 h 30
Réservation sur ce site ou sur l’ensemble du réseau culturel des 4 saisons (Centres Culturels de Vitré, Liffré, Fougères, et Saint-Aubin-du-Cormier).

Entrée : 10 € & 5 €

SPECTACLE PROPOSÉ PAR L’ESPACE BEL AIR DANS LE CADRE DU FESTIVAL DU RÉSEAU DES 4 SAISONS « HISTOIRES DE VIES. 4 SAISONS, 4 DESTINS »
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés