Le Band de Nolwenn Korbell : présentation de Xavier Geronimi et Paul Dechaume

Xavier Géronimi – Guitare

Xavier Géronimi, aussi appelé « Mr Tox », est un guitariste français né à Châtelaudren en Côtes-d’Armor.

L’écoute de la chanson Rock Around the Clock de Bill Haley marque son coup de foudre pour le rock des années 1950 et surtout, le son des guitares électriques.
À 14 ans, après s’être essayé sur une guitare-jouet en bois, il obtient sa première guitare électrique, une Aria blanche Deluxe. Il a ensuite acquis et revendus environ quatre cents modèles. Il apprend en autodidacte, à l’oreille, en écoutant David Bowie ou du rhythm and blues (Otis Redding, Booker T) et en reproduisant les parties de guitare note pour note (d’où ses surnoms de Texto, Textino, Tox). Pour cela, il ralentit les parties les plus rapides en mettant ses disques 33 tours sur 16 tours.

Il démarre en jouant dans les bals. Repéré par Philippe Maujard, il est engagé à 17 ans pour jouer avec la première monture du groupe rennais Ubik. Il enregistre avec Ubik et Peter Hammill, leader de Van der Graaf Generator, l’album Surf à Bath, dans le sud de l’Angleterre. Il est alors l’un des seuls à posséder une guitare synthétiseur et se fait embaucher dans la foulée par Bernard Szajner pour son album Brute Reason, où l’on retrouve le leader de Magazine, Howard Devoto.

En 1984, il sympathise avec Étienne Daho, présenté par son ami Frank Darcel, guitariste dans le groupe rennais Marquis de Sade. L’album La Notte marque le début de quinze ans de complicité et de travail en commun, jusqu’au milieu des années 1990, après le live à l’Olympia. En 2007, ils se retrouvent et Tox compose huit des onze titres de l’album L’Invitation d’Étienne Daho, dont Toi Jamais Toujours écrit par Brigitte Fontaine.

Sa curiosité pour les découvertes le mène d’abord à jouer avec la chanteuse Sapho, avec qui il découvre le Japon pour une tournée de quelques mois (où il rencontre Carlos Alomar, le célèbre guitariste de Bowie, dans un club branché de Tokyo). Ses collaborations ponctuelles sont nombreuses : Starshooter, Bill Pritchard, Daniel Darc ou Françoise Hardy… À la fin des années 1990, on le retrouve, en live ou en studio, aux côtés d’Indochine, Peter Kingsbery, Jacques Higelin…

Par l’intermédiaire du bassiste d’Alain Bashung, il est engagé pour la deuxième partie de la tournée « Novice ». Il alterne les tournées entre Daho et Bashung. À Lisbonne, il participe aux productions musicales assurées par Frank Darcel, dont plusieurs albums avec la star locale Paulo Gonzo, avec qui il se lie d’amitié.

En 2008, il forme avec Frank Darcel le groupe Republik, qui sort son premier album six titres en 2009. Il quitte Republik en 2010 mais intervient en guest sur l’album Éléments en 2015.
Il joue avec son ami Frank Darcel, avec son groupe guingampais Electric Cowpokes et a rejoint en 2014 le collectif Breizharock et le groupe celto-berbère Taÿfa.
Il joue en 2018 avec le groupe Marquis de Sade, reformé en 2017.

 

Paul Dechaume – Claviers

Paul Dechaume est un interprète et arrangeur multi-instrumentiste breton.
Issu d’une famille de musiciens, il fait ses essais avec le piano et les percussions.

S’intéressant à diverses esthétiques, il décide à 17 ans de se former au jazz et aux musiques actuelles à Bordeaux.
Il intègre en parallèle différents projets en tant que claviériste et bassiste.

Deux ans plus tard, il devient enseignant à l’IREM de bordeaux, puis de retour dans el paysage breton, il rejoint le conservatoire de Musique de Pontivy et participe à la création du département de musiques actuelles.
Diplômé du conservatoire de Rennes et toujours actif dans la scène musicale locale, il est sollicité pour rejoindre divers projets (Piranha, Les Vilars,…) dont les Marquis de Sade depuis leurs retour en 2017.

NOLWENN KORBELL’S BAND en concert > SAMEDI 18 JANVIER / 20 h 30 – Espace Bel Air
Entrée : 13 € plein tarif  & 6,50 € demi tarif

Réservations : à l’accueil de la mairie, au 02 99 39 10 42  ou en ligne ici

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés